Culture & littérature

Théâtre – Adieu Monsieur Haffmann

Théâtre – Adieu Monsieur Haffmann

22h45. Théâtre du Petit Montparnasse.  Salve d’applaudissements et bravos criants de gratitude affluent vers la scène comme affamés d’humanité. Le public est unanime et salue le talent et l’intelligence de la pièce  Adieu Monsieur Haffmann, 6 fois nommée aux Molières 2018.

 

Photo disponible sur le site du théâtre du Petit Montparnasse

 

Le silence se fait lorsque Gregori Baquet (nommé aux Molieres pour sa remarquable interprétation dans cette pièce) prend la parole. Visiblement très ému, d’abord, il remercie chaleureusement le public et poursuit avec ces quelques mots

 « Surtout continuez à aller au théâtre !  En ces temps de tensions dans notre société – rappelons nous que la culture nous sauve et rapproche les hommes. »

Voilà un des nombreux messages que cette pièce délicate et philosophique nous adresse. En pleine occupation, le port de l’étoile jaune est imposé. Joseph Haffmann propose à son employé Pierre Vigneau de lui confier sa bijouterie, s’il accepte de le cacher en attendant que la situation s’améliore.

Pierre Vigneau lui propose à son tour, un marché tout à fait singulier. Faire un enfant à sa femme Isabelle. Pierre Vigneau est stérile et souhaite plus que tout au monde offrir une famille à sa femme Isabelle. Le deal se met en place : La survie de l’un contre la survie de l’autre. Les affaires de Vigneau prospèrent rapidement grâce à l’argent des Nazis qui adorent les bijoux Vigneaux. Et un soir, tout bascule, lorsque Vigneau est contraint de recevoir un ambassadeur nazi pour le dîner.

 

Photo disponible sur le site du Théâtre du Petit Montparnasse

Le texte de Jean-Philippe Daguerre est en tout point remarquable. Il photographie avec justesse les turpitudes de l’âme humaine : nos petits arrangements avec nous-mêmes, le tourment des sentiments, notre dignité, nos ressorts, nos peurs et surtout notre panache.

Que serions-nous prêts à accepter et à faire pour obtenir ce qu’on désire ? Comment les évènements transcendent notre bonté ou notre lâcheté ?

Faisons que le courage soit plus fort que la peur

Une pièce pleine de réflexion, de références culturelles et historiques et des dialogues finement ciselés, justes et intelligents. Ils font mouche et ciblent le coeur avec humilité. Le message passe d’autant plus qu’il est porté par une formidable distribution Gregori Baquet (Pierre Vigneau) ( @julie_cavanna (Isabelle Vigneau) @alexandrebonstein ( Mr Haffmann), Franck Desmedt (l’ambassadeur nazi), Salomé Villiers (Suzanne sa femme).

Pas étonnant que 6 nominations aux Molieres consacrent cette œuvre d’utilité publique.

Courez dire bienvenue à « Adieu Monsieur Haffmann. »

 

Extraits :

Pierre Vigneau à Monsieur Haffmann

Prendre l’argent des boches pour sauver le commerce d’un juif ce n’est peut-être pas digne mais c’est rigolo. Et en ce moment, on n’a pas trop l’occasion de rigoler.

Pierre Vigneau pétri de jalousie à sa Isabelle sa femme

Le seul bruit que j’entends c’est celui des claquettes… c’est celui de ton souffle… de ton souffle et du sien… et le bruit des claquettes… n’est jamais aussi fort que ton souffle et le sien…la seule que je vois c’est ton petit air triste qui n’est plus triste…et ton petit air qui n’est plus triste c’est à lui qu’il appartient.

 

6 nominations pour les MOLIÈRES 2018:

** Meilleur spectacle du Théâtre Privé **
** Meilleur comédien du Théâtre Privé – Grégori BAQUET **
** Meilleur comédien dans un second rôle – Franck DESMEDT **
** Révélation féminine – Julie CAVANNA **
** Auteur francophone vivant – Jean-Philippe DAGUERRE **
** Metteur en scène – Jean-Philippe DAGUERRE **

Bande-annonce

Partagez cet article

Voir aussi...

2 commentaires

  • Leiloona- 06 mai 2018

    J’irai ! Mais comment suis-je passée à côté de cette pièce ? 😮 Merci !

  • elsa grangier- 08 mai 2018

    Mais oui !!! Comment ??? Cours y vite. C’est exceptionnel d’intelligence, de drôlerie douce-amère et surtout philosophique. Tu vas aimer.