Atelier d'écriture

Atelier d’écriture #300 – Nuit livresque suite anniversaire enflammé

Atelier d’écriture #300 – Nuit livresque suite anniversaire enflammé

300e atelier d’écriture pour le blog littéraire bricabook. Je me dois de vous écrire une jolie histoire autobiographique en partie.

Comment fêter dignement cet anniversaire  ? c’est très simple en s’inspirant de cette très belle photo noir et blanc et d’imaginer ce que ce personnage se raconte, seul dans sa bibliothèque…

 

 

Version Podcast

 

Version texte

Je n’aurais jamais pensé que Philip Roth côtoierait un jour Edmond Rostand. Deux salles, deux ambiances. Deux styles, deux époques épiques.

D’un côté, le panache d’un homme sublimé par le raffinement des mots, de l’autre le réalisme efficace d’une prose racontant les turpitudes de l’âme humaine.

La Tâche entame mon Cyrano déjà fort usé par un Professeur de Désir en quête de le retrouver. C’est toujours étrange d’avoir le sentiment de marier une carpe et un lapin. Et pourtant, au fond, tout au fond de ces personnages enfouis dans les pages d’un livre, un point viscéralement commun : la liberté.

Alors, ce soir, je la vole à Rimbaud cette liberté libre, comme Apollinaire aurait pu dérober une Joconde.

Je l’emprunte cet impossible qui exalte, cette passion qui exulte, cette folle envie qui emporte, consume, enivre, réchauffe et crie fort : oubliant les animales onomatopées au profit d’un verbe haut, et conjugué de surcroit.

Elle finira par soupirer, ma liberté, fière de son effet dans les rayonnages d’une bibliothèque prénommée Billy qui redevient très vite l’attrape-cœurs d’un couloir éclatant comme une brise marine.

Cher Arthur, mon petit Prince, prenons soin de préserver cette La liberté libre. Libre de lire, libre de livre. Certes, on ne voit bien qu’avec le cœur, à condition de bien savoir le lire.

Cette après-midi, j’ai rangé ma bibliothèque.

Non, c’est faux.

Cette après-midi, la jouissance m’a envahie comme à chaque fois dans ce couloir. Au début, je me suis sentie gauche. Me sentant incapable d’être à la hauteur de la Tâche. Infoutue de distinguer l’Envers et L’Endroit. En pleine Contemplations, je suis restée à Huis-Clos à me répéter ces Paroles : Par où commencer ?

D’abord, ma main a démarré son Odyssée, puis ma bouche a murmuré quelques vers aux oreilles de Paul Valéry. J’ai pleuré irréfragablement dans les bras de Gary. Ai levé le poing de concert avec Camus, et rit aux éclats oscillant entre l’humour noir de Desproges et la finesse des maximes d’Oscar Wilde.

C’était vraiment une belle fête que j’ai finie en me faufilant, toute rougissante entre les pages les plus sensuelles du journal d’Anais Nin.

Oui.

C’était vraiment une très belle fête d’anniversaire pour un 300eme atelier d’écriture.

Ma bibliothèque a trouvé son désordre et moi l’envie un jour d’y trouver librement ma place.

 

Bon anniversaire mon cher atelier.

 

Je te lis, je te devore.

Tu me remplis, chaque jour

Encore…

 

 

Partagez cet article

Voir aussi...

4 commentaires

  • Estelle- 09 avril 2018

    Cette bibliothèque est un monde où voyager sur les traces des différents auteurs… Merci pour ce voyage !

  • Antigone- 09 avril 2018

    Et bien, il y a vraiment de quoi faire dans cette bibliothèque. Cela donne envie d’y passer du temps.

  • Nady- 11 avril 2018

    Encore un bijou de texte qui m’a fait regretter de ne pas connaître aussi bien les auteurs et références de titres que tu cites mais j’ai pris des notes pour mieux les découvrir un jour. Merci 😉

  • Leiloona- 11 avril 2018

    Je retrouve cette liberté et cette fougue qui te caractérisent ! Et à travers les auteurs cités, je retrouve aussi des morceaux de nos conversations de lundi. C’est comme si je poursuivais nos échanges, c’est très sympa comme sensation ! 🙂

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.