Jeunesse & Education

Application Gossip – Allo Steve Jobs – est-ce que tu m’entends ?

Application Gossip – Allo Steve Jobs – est-ce que tu m’entends ?

J’adore les nouvelles technologies, j’adore leur faculté à modifier nos comportements – ce fameux côté disruptif comme aimait à le rappeler Steve Jobs.

J’aime ces contenus intéractifs qui ne servent à rien mais qui nous font rire comme Dubsmash ou Bitsrips qui croque nos vies en BD.

Que je suis fière aussi de voir mes enfants maîtriser allègrement les applications ludiques et pédagogiques – et s’amuser sur des jeux.

C’est d’ailleurs aussi pour cela que j’étais très honorée de faire partie du jury Enfant pour récompenser les meilleures applications pour le jeune public.

Et puis, ces nouvelles technologies ou tout du moins certains de leurs concepteurs, révèlent aussi ce que nous avons parfois de plus vil en nous… le côté obscur de la nature humaine.

Le 15 avril dernier, dans une chronique dédiée aux jeux dangereux dans les écoles, j’évoquais l’application YIK YAK sur le plateau des Maternelles, application dont le nombre d’utilisateurs était grandissant sur les campus américains.

Son but : diffuser des rumeurs.

J’en avais froid dans le dos, moi la mère geek de 3 enfants approchant de l’âge ingrat…l’âge fragile…

Alors ce matin, quand je tombe sur un article consacré à GOSSIP en lisant 20minutes – l’angoisse monte, monte considérablement.

GOSSIP c’est à peu prés comme YIK YAK – en pire…il est même dit sur l’Appstore en description   » L’appli qui démocratise les ragots de façon anonyme. A consommer avec modération » Tu parles…

Et pour finir  » postez et lisez des Gossips éphémères à propos de vos contacts. Rumeur écrite ou preuve visuelle à vous de choisir »  

Et le coup de grâce : l’âge requis (12ans) et les détails du type de contenus qu’on peut y trouver …Scènes rares/légères à caractère sexuel et de nudité …Scènes rares : légères d’humour vulgaire ou blasphématoire... mais légère hein ? Au secours…

 IMG_3390

 

 

Cela fait 2 ans, que je crie mon inquiétude et ma colère face au harcèlement scolaire de plus en plus présent et à son jumeau rampant le cyberharcelement…qui rentre doucement mais surement à la maison via Facebook, Ask et les jeux en réseaux.

Cela fait 2 ans que je pleure tous ces prénoms de plus en plus nombreux d’ados fragilisés, anéantis et qui ont préféré taire définitivement leur souffrance. Marion, Amanda, Retaeh et tant d’autres encore…à travers le monde

Alors Madame La Ministre, c’est non seulement à notre extrême vigilance de parents, d’enseignants, d’encadrants que j’en appelle mais aussi à la responsabilité des concepteurs et surtout des plateformes de téléchargements qui autorisent la diffusion de ces applications…

Et notamment l’Apple Store, hégémonique à cet endroit, en leur rappelant simplement une des phrases les plus aspirationnelle et galvanisante que je connaisse

«Etre le plus riche du cimetière n’a aucune importance pour moi… Aller se coucher le soir en se disant nous avons fait quelque chose de merveilleux, cela compte pour moi» – Steve Jobs

Autoriser Gossip dans son fonctionnement actuel, ce n’est pas ce que j’appelle faire quelque chose de merveilleux pour notre monde qui doit changer vers davantage de solidarité et de considération pour la jeune génération.

Je dis ça…

Partagez cet article

Voir aussi...

1 commentaire

  • Cardinale-Bottero Émilie- 03 juin 2015

    C’est très bien dit Elsa, cette appli est très dangereuse, il faut vraiment dénoncer la dangerosité qu’elle implique. Comme vous le dîtes si bien, il y a tant d’autres choses à faire de plus merveilleux…. Apaiser et pas attiser….